Le nouveau musée d'art contemporain a ouvert ses portes à Ouidah

Dans la ville de Ouidah, au Bénin, tristement célèbre pour les milliers d'esclaves qui y franchirent la "porte du non-retour", embarqués sur l'océan de la traite, imaginons que se crée un musée d'art contemporain, le premier du genre sur le continent. Depuis le 11 novembre, le rêve est devenu réalité. 

Dans une des rues animées de cette ville de 100 000 habitants avec un taux de chômage de 80 % (ce qui en fait une des plus pauvres du pays), se dresse une magnifique villa afro-brésilienne (au XIXe siècle revinrent à Ouidah les descendants d'esclaves, notamment du Brésil) entièrement restaurée. Elle porte le nom de la famille de commerçants fortunés qui la firent construire en 1922 : Ajavon. Les propriétaires sont convenus d'en confier les murs à la Fondation Zinsou, qui gère le musée pendant trente ans moyennant rénovation totale et entretien.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Sylvie (mercredi, 13 novembre 2013 17:10)

    Excellent ! J'adore la bande annonce du musée... Voilà un article qui donne vraiment envie d'aller à Ouidah voir ce musée et tout le reste ! Bien joué !