Le village des paysans comme université du savoir traditionnel amélioré

A Lokossa le Dr Babadjide, vétérinaire de formation, élève des volailles et des lapins dans une logique qu'il appelle "anti universitaire" depuis 12 ans.

Dans ce reportage il explique que la formation des éleveurs doit être adaptée et tenir compte des savoir-faire traditionnels et non pas copiée sur ce qui se fait en Europe.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    MAHAME Koumba (mercredi, 08 mars 2017 15:44)

    Bonjour Docteur. j'ai pu accéder à votre site aujourd'hui. Depuis notre rencontre à Banikoara au moment des reconnaissances de la belle famille. J e ne sais pas si vous vous rappelé du grand frère de Stéphanie qui est l'UCOPER Banikoara. On a échangé un peu ce jour-là.

  • #2

    BESSI ABOGANINA (vendredi, 01 septembre 2017 14:52)

    Bonjour Dr,

    j'ai vu vos différentes vidéos, heureusement aujourd'hui il y a les TIC pour voir ce que vous faites.
    Je souhaiterais être en contact avec vous pour dupliquer ce modèle Africains dans mon pays, le Cameroun.
    j'attends votre réaction pour en discuter de la faisabilité de ce projet.

    Merci d'avoir inspiré le Jeune Africain que je suis car à chaque fois j'ai une opportunité de partagé vos vidéo, je n'hésite pas.

    Merci