3 reportages à écouter sur France Culture les 22, 23 et 24 avril

> BENIN > L'ENFANT SORCIER / L'ARBRE A PLALABRE / LES TATA SOMBA

Trois documentaires par Johanna Bedeau, réalisés par Rafik Zénine

17h-17h55 SUR LES DOCKS

 

 

lundi 22 avril Fall, l’enfant sorcier 

Les traditions du peuple bariba persistent dans le nord du Bénin. Parmi ces traditions celle du rejet des "enfants sorciers" : ces enfants sont tenus responsables des malheurs qui s’abattent sur le village. Longtemps, dès qu’un enfant était déclaré sorcier, le chef de la collectivité allait chercher le bourreau. Ce dernier emportait le bébé ou l’enfant et le faisait disparaître... Depuis plusieurs années, des Baribas sont entrés en résistance. Ainsi, en 1994 dans le village de Sekogourou, une maternité a été construite pour permettre aux femmes d’accoucher en vue d’échapper aux regards malveillants qui repèrent et signalent les bébés "mal nés". Des stratagèmes sont déployés pour que les nourrissons risquant d’être stigmatisés échappent à la mort. Quant aux enfants au passé "sorcier", ils restent marqués à vie. Fall est un de ceux qui a quitté son pays pour échapper à son destin. Avec Fall, Père Bio Sanou, Sœur Elisabeth, Nadège, Monsieur Gomo fils, Mathieu, Gamé, Sœur Catherine et des enfants.

mardi 23 avril Sous l’arbre à palabre : justice formelle et droit coutumier

Au Bénin, les avocats et les juges sont trop peu nombreux, les tribunaux sont situés pour la plupart dans la capitale et les procédures judiciaires sont très techniques, en langue officielle et donc peu accessibles. En conséquences les communautés isolées ne peuvent se permettre d’utiliser ces systèmes de justice formelle qui sont par ailleurs trop coûteux ; le droit coutumier garde ainsi toute sa valeur. Les systèmes traditionnels ou informels, transmis par voie orale placent bien souvent le droit coutumier au dessus des principes constitutionnels. Nous suivons Sandrine Aholou, avocate béninoise, jusqu’au tribunal de Cotonou pour sa première plaidoirie de la matinée... Avec Sandrine Aholou, Marcel Conolva et des justiciables.

mercredi 24 avril Ma maison au pays Somba 

Au nord-ouest du Bénin et dans sa partie frontalière avec le Togo se trouve le berceau de la culture Bètãmmaribè. Le village de Kounadougou situé à seulement 3 kilomètres de la route principale de Boukoumbé est encore un des rares endroits du Bénin où la civilisation Bètãmmaribè est aussi forte. Des constructions singulières y incarnent un héritage vivace : au détour d’une colline, irrégulièrement dispersées dans le paysage, s’élèvent des maisons à étage: ces maisons que l’on appelle les Tatas Somba sont faites de formes rondes et rectangulaires, avec un toit de chaume surmonté d’un canari qui recueille l’eau de pluie. Les Tatas servent à la fois de logement à la famille, d’abri pour les animaux domestiques et sauvages... Avec Fiacre, Mathias, Albert, Kounta et leurs familles

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Voyageur (lundi, 08 avril 2013 13:53)

    Merci pour l'info... Moi qui adore voyager au Bénin, je vais me replonger dans l'ambiance avec beaucoup d'émotions...

  • #2

    Marie (mercredi, 10 avril 2013 10:13)


    Nous serons au rendez-vous pour revivre les moments forts au Bénin et au Togo avec SANDOTOUR et aussi pour préparer notre prochaine expédition avec au Ghana. Grand Merci pour l'information.